La complainte d’Ursus

(actualisé le )

La complainte d’Ursus

Affalé sur son morceau de glace, Ursus était plongé dans ses pensées :
« ah ! Je me souviens du bon vieux temps lorsque la banquise était intacte, j’étais ce fier et majestueux mâle de 400kg qui lorsque l’hiver arrivait, chassait le phoque avec dextérité. D’ailleurs, à cette époque là on en avait, des phoques, à profusion !!!,

Les femelles parce que bien nourries, avaient des portées extraordinaires et nous n’avions pas besoin de passer plus de 2 mois sur la terre ferme mais, il a fallu que tout se dégrade...Réchauffement climatique, ils ont dit, les hommes....principalement à cause de leurs usines !

Ces mêmes usines qui en plus rejettent a la mer des polluants qu’iront ingurgiter ces phoques pas futés !! Tiens, la dernière fois que j’ai mangé du phoque sain est un lointain souvenir.

Ma femelle était en gestation et elle les faisait bien ses 300kg !!! tu parles qu’on en avait eu une belle portée..

De nos jours, les femelles sont tellement amaigries que c’est a peine si elles arrivent a donner naissance a des petits viables. Elles ne sont d’ailleurs pas les seules. Avec la glace qui se fragmente qu’est ce que c’est épuisant d’aller d’un point a un autre !!
Alors que je t’associe des dépenses d’énergie pour le déplacement à la consommation de phoques maladifs, on finira tous pas bien gros c’est moi qui te le dis ! Vivement que les hommes trouvent la solution à tout cela....
Et il s’endormit.