L’hymne de bataille de la mère tigre (Battle Hymn of the Tiger Mother)

(actualisé le )

L’hymne de bataille de la mère tigre
(Battle Hymn of the Tiger Mother)


Amy Chua est née le 26 octobre 1962 (58 ans) à Champaign dans l’Illinois.
Elle devient professeure à la faculté de droit de Yale. Elle publie en 2003 un premier ouvrage « Le monde en feu. Violences sociales et mondialisation », qui provoque de vives polémiques aux États-Unis. Le livre a été traduit en 2007 en français. Elle vit à New Haven, dans le Connecticut. Elle est mariée à Jed Rubenfeld avec qui elle a eu deux filles, Sophia et Louisa.

Ces mémoires écrites en 2011 par Amy Chua, racontent son histoire et celle de ses deux enfants. Elle estime l’éducation « à l’occidentale » trop permissive, passive. Pour elle, l’éducation « à la chinoise » est la meilleure qui soit. Une « mère tigre » capable de tout pour que ses deux filles soient les plus prodigieuses : Elle doivent être d’excellentes musiciennes, premières de leurs classes et savoir parler le mandarin dès le plus jeune âge.
Les filles n’ont pas de télévision, pas le droit de jeux avec les copines ni le droit de choisir leurs activités.
La mère, elle, bataillera, se disputera et criera jusqu’à en perdre la voix, pour les faire travailler, réviser, répéter, au péril de se faire détester.